Jean-Barthélémy Chancel « la Brasserie Parisienne »

Jean-Barthélémy Chancel « la brasserie Parisienne »

J’ai rencontré Jean-Barthélémy Chancel il y a déjà quelques années. J’ai été séduite par sa passion pour la bière, sa façon de la travailler et sa démarche éco-responsable. Avec lui rien n’est laissé au hasard et tout est bien pensé. Ce n’était pas gagné pour une bonne alsacienne comme moi, qui ne buvait que de la Météor!
C’est aussi grâce à lui et avec l’aide de 2 autres personnes que nous avons décidé de créer un produit zéro gaspi, zéro déchet à partir des drêches. Les drêches vous l’avez compris, sont les malts restants après la production de la bière.
Ainsi est né l’Atelier Second Life dont je vais vous parler dans un autre billet.
En attendant, je vous invite vraiment à découvrir les bières de la Brasserie Parisienne et à offrir à votre palais des voyages gustatifs et délicieux. La dernière aux notes de fruits de la passion est DINGUE.
Voici son portrait ainsi que quelques mots sur la brasserie.

Issu d’une famille de vignerons, Jean-Barthélémy Chancel s’est pris de passion pour la bière artisanale lors de ses différents voyages. Il décide de créer sa première brasserie en 2011 : la Brasserie Artisanale du Luberon. Fort de cette première expérience, et désirant redonner à Paris sa bière, il fonde la brasserie La Parisienne en 2014 au pied de la Butte-aux-Cailles dans le 13ème arrondissement.

La brasserie déménage en 2016 à Pantin dans une ancienne usine des années 30.

 

 

 

 

 

Née à Paris, La Parisienne est une authentique brasserie artisanale et indépendante qui brasse fièrement 100% de ses bières.

Pionnière du mouvement craft beer parisien, La Parisienne milite depuis 2014 pour le développement et la démocratisation de la bière artisanale.

L’équipe de passionnés n’a qu’une seule obsession : le produit.

Outre les bières permanentes, nous proposons des bières saisonnières et éphémères où s’expriment toute la créativité des brasseurs.

La Parisienne est engagée dans une démarche éco-responsable, et cherche à promouvoir une économie durable par des actions concrètes : ingrédients biologiques, houblons en agriculture urbaine (600 pieds plantés intramuros), valorisation des drêches, et bien d’autres projets.

Visiter le site


 

Aucun commentaire.

Laisser votre commentaire

Your email address will not be published.This is a required field!

EFFECTUER UNE RECHERCHE DANS LE CARNET